S'identifier 
S'enregistrer 
Nouveautés 
Partitions (1234)  
CD's (64)  
Livres (42)  
Téléchargement
Librairies associées
Conditions de vente 
Contact 
Quid retribuam tibi
MICHEL, Joseph (1679-1736)

Quid retribuam tibi

Collection : Chœur et orchestre
Sous collection : Patrimoine musical bourguignon, série proposée par Michel CUVELIER
Type d'édition : conducteur
Référence : CAHIERS-90
ISMN M-56016-090-0
Pagination : 59
Reliures : broché

Prix : 19,80 € T.T.C
 En stock
Quantité souhaitée :
Ajouter au panierAjouter au panier
Le Recueil

Présentation

Joseph Michel (1679-1736) fait ses études musicales sous la direction de Pierre Menault à Saint-Étienne de Dijon, où il a cotoyé le jeune Jean-Philippe Rameau. Il est nommé à la Sainte-Chapelle de Dijon en 1709.
Le Quid retribuam tibi, dans le style du grand motet versaillais, est destiné à célébrer un événement heureux touchant l'État ou la famille royale. Il s'appuie sur un texte d'action de grâce reprenant quelques citations de psaumes et deux poésies latines de Pierre Portes. Cette pièce nécessite un petit chœur à 5 voix (deux dessus, haute-contre, taille et basse) un grand chœur à 5 voix également (dessus, hautes-contre, tailles, basses-taille et basses) et un orchestre à la française qui ne comporte qu'une partie d'alto (2 flûtes, 2 hautbois, basson, violons I-II, hautes-contre de violon, et basse-continue). Divisée en cinq mouvements, l'œuvre s'attache à suivre au plus près l'expression du texte. Le récit de haute-contre de forme rondo, à la mélodie simple, est suivi d'un chœur fugué. Le duo pour deux dessus offre un moment de calme et de recueillement qui s'amplifie dans un trio pour voix d'hommes avec basson obligé. Le dernier chœur, tout en puissance, dégage une belle énergie régulièrement interrompue par l'entrée du petit chœur.
Les diverses facettes du talent de Joseph Michel, qui sont ici manifestes, devaient le conduire à occuper une des fonctions les plus prestigieuses du royaume. Un texte, daté de 1736, nous apprend qu'il allait être nommé à la chapelle royale de Versailles. Son décès prématuré coupa court à l'ascension de ce « Delalande dijonnais », comme l'appelaient ses contemporains.



Généralités
Période : baroque
Genre : sacré
Catégorie d'effectif : Chœur et orchestre

Contenu
Introduction (langue) : français
Musiques : 1 grand motet
Dépot légal : 12.2003
Liste des œuvres :
Quid retribuam
Les œuvres
Quid retribuam
Caractéristiques
Ton : La Majeur
Durée : entre 20' et 29'
Langue du texte : latin
Liturgie : Psaume 115

EFFECTIFS
Effectif soliste : 2 Dessus (soprano), Haute-contre, Taille (ténor), Basse-taille
Effectif du choeur : Dessus (soprani), Hautes-contre (alto ou ténors légers), Tailles (ténors), Basses-taille (barytons) et Basses
Effectif instrumental : Flutes (divisées), Hautbois (divisés), Dessus de violon (divisés), Hautes-contre de violon (alto), Basson et basse continue
Catégorie : Chœur et orchestre
Sous-catégorie 1 : 5 voix mixtes
Sous-catégorie 2 : Bois/Cordes/Bc

Cherchez un enregistrement sur Amazon

EXTRAITS (PDF)
Voir l'extrait 1
Voir l'extrait 2
Voir l'extrait 3


Autres déclinaisons de la partition disponibles :
- Partitions, Quid retribuam tibi, MICHEL, Joseph, parties séparées


plan du site
crédits
infos légales