S'identifier 
S'enregistrer 
Nouveautés 
Partitions (1231)  
CD's (62)  
Livres (42)  
Téléchargement
Librairies associées
Conditions de vente 
Contact 
In convertendo (1703)
CAMPRA, André (1660-1744)

In convertendo (1703)

Collection : Chœur et orchestre

Type d'édition : conducteur
Référence : CAHIERS-14
ISMN M-56016-014-6
Pagination : 31
Reliures : broché

Prix : 16,50 € T.T.C
 En stock
Quantité souhaitée :
Ajouter au panierAjouter au panier
Le Recueil

Présentation

Né en 1660, André Campra étudia la musique avec Guillaume Poitevin, maître de chapelle à la maîtrise Saint-Sauveur de la cathédrale d’Aix en Provence qui forma plusieurs musiciens de grand renom (dont Jean Gilles). À sa sortie, ayant obtenu sa prêtrise, Campra, dont la vie semble mouvementée, obtient plusieurs nominations dans le sud de la France. En 1694 il rejoint Paris et obtient la maîtrise de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il en démissionne en 1700 pour se consacrer librement à une carrière lyrique toute aussi exceptionnelle qui le conduira à la direction de l’Académie royale de musique en 1730. Philippe d’Orléans lui confie en 1723 l’un des quartiers de la Chapelle royale en remplacement de Lalande. Campra y compose ou remanie la plupart des grands motets qui nous sont parvenus. Il meurt en 1744.

L’In Convertendo Dominus, psaume 125, est un grand motet dont le texte, laudatif, met en scène la reconnaissance du peuple de Dieu pour sa délivrance. Le style versaillais, influencé par Lalande, tend à s’imposer avec ses découpes par verset contrastées par le caractère, les effectifs et les tempi. La durée est normée, pour l’utilisation liturgique, à une vingtaine de minutes.

Cette version fut éditée en 1703 (Motets à 1 et 2 voix, au nombre de neuf, avec la basse continue, Paris, Ch. Ballard). Il s’agit de la première version de ce grand motet qui sera, en 1726, profondément remanié par Campra pour la chapelle royale. Le discours est en général plus développé et l’orchestration est toujours marquée par l’organisation lulliste, héritée des 24 violons du roi, à 5 parties de cordes.

L’orchestre comprend donc les bois (seuls les hautbois et bassons sont indiqués), les dessus, hautes-contre, tailles, quintes et basses de violon et la basse continue. 5 chanteurs solistes sont sollicités (2 dessus, haute-contre, taille, basse-taille et basse) – les deux voix de femmes n’étant utilisées qu’en un « petit chœur » de 6 mesures avec la haute-contre, l’on pourra également n’utiliser que les 3 voix d’hommes solistes – et un chœur à 5 parties « à la française » (dessus (divisés), hautes-contre, tailles, basses-tailles et basses).



Généralités
Période : baroque
Genre : sacré

Contenu
Introduction (langue) : français
Musiques : In convertendo (version de 1703)
Dépot légal : 04.2010
Liste des œuvres :
In convertendo (1703)
Les œuvres
In convertendo (1703)
Caractéristiques
Ton : Si bémol Majeur
Durée : entre 20' et 29'
Langue du texte : latin
Liturgie : Psaume 125

EFFECTIFS
Effectif soliste : STTB [D, Hc, T, Bt]
Effectif du choeur : SSTTBB [D (div.), Hc, T, Bt, B]
Effectif instrumental : hautbois (div.), basson, dessus de violon (div.), haute-contre de violon, taille de violon, quinte de violon, basse de violon/basse continue
Catégorie : Chœur et orchestre
Sous-catégorie 1 : 6 voix mixtes
Sous-catégorie 2 : Bois/Cordes/Bc

Cherchez un enregistrement sur Amazon

EXTRAITS (PDF)
Voir l'extrait 1
Voir l'extrait 2


Autres déclinaisons de la partition disponibles :
- Partitions, In convertendo (1703), CAMPRA, André, matériel d'orchestre en location
- Partitions, In convertendo (1703), CAMPRA, André, voix et basse continue


Nous vous recommandons également :
- Partitions, Domine Dominus noster, DUPUY, Bernard-Aymable, conducteur
- Partitions, Grand dixit Dominus, CAMPRA, André, conducteur
- Livres, Regards sur la musique au temps de Louis XIV
- Partitions, In convertendo Dominus (version restaurée), RAMEAU, Jean-Philippe, tiré-à-part
- Partitions, Messes, vol. 2, CHARPENTIER, Marc-Antoine, édition critique


plan du site
crédits
infos légales